20 Jan

Random Idées #5: 1+2+3+...+∞≠-1/12

Publié par Nain0nain ,

Random Idées #5: 1+2+3+...+∞≠-1/12

Bonjour bonjour!

Grande nouvelle! Un article (même deux, voyez plus bas)! Et des maths en plus!

Bref aujourd'hui on parle du fameux calcul: 1+2+3+4+...+∞=-1/12. Taper juste ça dans un navigateur et voyez les réponses.

Déjà, (je ne sais pas si c'est pareil pour tout le monde), mais j'ai remarqué que si on s’intéresse un peu à la science hors du scolaire, on se rend compte que il y a des choses.... Ben juste qui semblent pas marcher. La plupart se révèlent marcher quand même, mais cela me parait facilement et définitivement démontrable.

Donc.

Déjà, on définit les règles. L'infini, on ajoute ce qu'on veut, on enlève ce qu'on veut, c'est l'infini. Je vous met les lien d'un article sur le sujet ici (plus crédible que mes vagues connaissances).

Donc ça: ∞=∞+1 c'est bon, ∞=∞+∞ aussi. Bien.

Étant donné que les additions sont commutatives (vous voulez les sources pour ça aussi? Mes cours de CP ça va?), on peut commencer par la fin (et me dites pas que c'est des astuces de calcul et que blablabla... parce que je sais pas si vous avez vu le calcul de base, c'est plutôt capillotracté...).

Donc déjà ∞( le dernier terme qui devient notre premier terme). Puis ∞+(∞-1)=∞ (on ajoute le terme d'avant). Puis ∞+(∞-2)=∞ (le résultat d'avant plus le terme avant), etc, etc... Vous voyez où je veux en venir.

1+2+3+4+...+∞=∞

Point. Et oui ce résultat a été utilisé dans des calculs de physique mais si tu finis avec de l'infini dans tes calculs en physique, soit tu es un guignol, soit tu travaille avec a gravitation (et encore)...

Non plus sérieusement, après quelques recherches, je n'ai trouvé que un seul scientifique qui l'a utilisé, donc comprenez que je soit dubitatif...

Sur le résonnement de base, là où c'est incohérent, c'est quand on considère 1+1-1+1-1... Pour eux ça oscille entre 0 et 1 (effectivement) et donc on prend =0.5. Mais non ça fait juste pas 0.5. C'est où 1 ou 0. C'est un calcul avec des bases entières. Si on prend une analogie: tu mets du courant dans un transistor. Soit il laisse passer soit il laisse pas (dans "il laisse passer" on considère même un électron). A la fin, soit il y a assez de courant pour activer le capteur final soit pas. Il n'y a pas de "Ouais un peu activé tu sais pas trop, peut être, peut être pas...". (Et le premier qui me dit physique quantique,déjà qu'est-ce qu'il fait là?, puis il se souvient très vite qu'on parle de math, et pas de probas de physique OK?).

Voila voila!

Après cet article n'est pas source de vérité absolu donc ni dites pas n'importe quoi en se basant sur mon article (et puis bon qui se base sur l'article d'un gars paumé sur le web...).

Sur ce portez vous bien et.... et rien du tout en fait...

Chalut!

Ps: I'm back! Et oui je reviens (et sans excuse moi... Désolé), et autre article sortira mercredi prochain (il est déjà écrit). Après, vu ma volatilité je ne donne plus de date, ça sera au petit bonheur la chance...

Merci^^

SoulGaal

SoulGaal

Commenter cet article

Suivez nous sur :